Treize à table

par Jean Podevin

Oui, ils étaient treize à table. Ce jeudi, (Saint), Jésus voulait inviter ses co-pains, et plus encore, ses compagnons qui l’avaient suivi presque aveuglément tant il était charismatique, à partager le pain et le vin, en guise d’amitié, mais aussi …

Oui, il voulait sans doute leur donner un symbole fort avant de les quitter, en expliquant le sens de sa vie tout en leur laissant l’assurance d’une présence réelle pour les temps à venir. Symbole si fort qu’il est devenu réalité : le Verbe fait chair est créateur de sens et de vie.

Jésus, en réalisant ce geste, donne à ses apôtres l’assurance d’un suivi de proximité dans l’envoi au monde de ses amis de 3 ans, mais pour la vie….et même après. Sans aucun doute ils ont renouvelé ce geste eucharistique lors d’assemblées ou de « conférences » données dans les régions ou pays visités. Ils furent de fameux témoins de leur foi en ce christ mort et ressuscité pour apporter la vraie vie au monde créé par son Père, et ainsi donner en gage, par le partage eucharistique, ce « Christ » qui a tant aimé les hommes…

« Sans pain et vin vous êtes voués à la mort, avec moi vous vivrez, en moi et par moi, pour ce monde qui a tant besoin d’être sauvé par la vie que je leur offre. Comme moi faites ce même geste de partage. »

L’Eucharistie est vraiment le lieu privilégié de la rencontre quasi intemporelle entre l’homme et son Créateur. Lieu de réconciliation, lieu de louanges, lieu de départ en mission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *