Le changement, c’est maintenant.

Le psaume 145 de ce dimanche m’a posé une question : Que signifie Sion ?

Après des recherches sur le web, je trouve non pas une seule réponse, mais des réponses, bien sûr. Avec ces textes anciens, on peut interpréter. Si vous voulez la réponse (les réponses), je vous laisse faire la recherche et faire votre interprétation.

En faisant cette recherche, j’ai découvert une méditation de soeur Anne Lécu, que je partage ici avec vous :

 

 » Les enchaînés, […] ceux qui ont peur de tout et ne s’aiment pas eux-mêmes, bien souvent font malgré eux subir aux autres le même sort, sans s’en apercevoir. Autour d’eux ils lient, paralysent, arraisonnent la vie, au risque de faire le vide autour d’eux et de redoubler le malheur.

[…] ne pas attendre d’être soi-même délivré de ses propres chaînes, de ses aveuglements, de ses accablements.

[…] si par notre douceur et par notre patience, nous contribuons à délier les autres, nos propres chaînes (qui sait ?), peut-être tomberont.
C’est en donnant l’amour que l’on apprend l’amour.

Le changement, c’est maintenant.« 

 

pour lire la méditation en entier (courte) c’est ici, et ça vaut le coup ! : https://psaume.retraitedanslaville.org/psaume/psaume-145-espoir-dans-le-seigneur

Un commentaire

Les commentaires sont fermés