Notre boîte à « Merveilles »

Et si nous partagions nos merveilles, une chose étonnante, merveilleuse que nous avons vécue dans la journée ….

Et si nous nous racontions comment nous vivons ce temps de confinement, les petits gestes de solidarité, de soin, posés çà et là, témoignages des plus fragiles ou de ceux qui sont à leur contact, ce qui a changé, notre rapport au temps, retour à l’essentiel, retour à Dieu ? ….

Dans quelques semaines, quand la vie reprendra son rythme de rencontres avec les autres, nous pourrons relire ces joies et merveilles vécues ensemble, ces témoignages … Et nous pourrons nous poser cette question : « Comment Dieu était-il présent à nos côtés ? ».

Adressez-nous à votre merveille du jour, un texte, un geste de solidarité, votre témoignage, …  Nous le mettrons en partage sur cette page/ LA BOITE A MERVEILLES paroissiale… 

Découvrez les merveilles de la paroisse ci-dessous : 

  • Mois de Mai , Mois de Marie

    Un poème de Madé Dumortier

    Vierge Marie

    Mère chérie,

    En votre honneur

    Ces belles fleurs.

    Le muguet

    Fait le guet,

    Les bleuets

    Sont discrets,

    La clématite

    S’agite,

    La glycine

    S’incline,

    Les pivoines

    Se pavanent

    Et les roses

    Explosent.

    Mais les hortensias

    Boudent toujours,

    A chacun son tour

    C’est comme ça !

    Pour tant de beauté,

    Pour votre bonté,

    Soyez bénie

    Vierge Marie !

  • Les Rameaux à nos fenêtres

     

     

     

  • Lettre ouverte au coronavirus

    Cher coronavirus,

    En ce temps de Carême, j’ai fait mon choix : je ne choisis pas de te prendre en moi , cette place est réservée à un Autre, mais je choisis d’accepter ta présence autour de moi.
    J’accueille le silence que tu as créé dans les rues de (Rome) Paris et qui me met à l’écoute de Celui qui m’attend.
    J’accueille la fermeture des magasins que tu as provoquée pour me libérer du consumérisme effréné et des biens matériels.
    J’accueille la fermeture des restaurants pour apprendre à rechercher la nourriture de l’âme.
    J’accueille l’isolement où tu me plonges pour rentrer dans un dialogue amoureux avec une Présence bien plus belle que la tienne.
    J’accueille les restrictions de mouvement pour ne me focaliser que sur l’essentiel.
    J’accepte la maladie que tu répands pour me rappeler le don de la santé que j’ai si souvent pris pour acquis et me rappeler que la douleur fait partie de la vie et que mon rôle est de la soulager.
    Au final, cher coronavirus, je te remercie de me faire vivre le Carême le plus vrai de ma vie. »

    May CHIDIAC, Journaliste et Femme politique libanaise.

  • Poème pour un samedi de printemps confiné

    Demain c’est dimanche

    L’Eternel

    Se penche

    Sur notre terre

    Et notre misère.

    Le ciel bleu pervenche

    Prend sa revanche

    Sur le morne hiver,

    Mais c’était hier !

    Les campanules

    Incrédules

    Ouvrent leurs clochettes

    Pour la chansonnette

    Et les aubriètes

    Font la fête,

    Bordant les marches

    De mon escalier

    Où personne ne marche,

    C’est singulier !

    Demain c’est dimanche

    A la porte blanche

    De ma maison

    Changée en prison !

                                                                           Madé

     

  • 1er avril: une journée pleine de surprises!

    Des yeux dans le frigo, un gâteau-poisson, la reine d’Angleterre et des ballons dans les petits coins, M Bean dans la douche, un monstre derrière le hublot, un schtroumpf bleu qui a fondu dans la baignoire!
    Le confinement développe l’imagination!

  • Un poème de Madé

     

    En ce clair matin

    Dans mon beau jardin

    Les pies jacassent

    Les vermisseaux trépassent

    Les pigeons picorent

    Encore et encore

    Les gracieuses tourterelles

    Chantent leur ritournelle

    Rouges-gorges et mésanges

    Volent à tire d’ailes

    Comme des petits anges

    Sillonnant le ciel.

  • Prière pour ce temps de confinement

    Le Seigneur passe… entendras-tu l’Esprit de Jésus Christ ?*

    Je viens de raccrocher….

    Une amie m’a appelé pour prendre de nos nouvelles et partager les siennes.

    Au milieu de nos échanges, elle me parle, HUMBLEMENT, DISCRETEMENT, de ces petits gâteaux qu’elle fabrique chaque jour et qu’elle fait passer à un neveu pour le service de réanimation où il travaille :

    le Seigneur passe…

    Je viens de raccrocher….

    J’appelais une personne que je savais seule, pour lui demander si elle avait besoin de quelque chose. Elle me répond : pour moi, non…Mais je te propose d’appeler une amie qui est dans des conditions plus difficiles que moi :

    le Seigneur passe…

    Merci Seigneur de « passer » dans nos cœurs.

    Permets-moi de garder le mien ouvert.

    Brigitte

    * d’une hymne de la liturgie des heures

  • Prière d’Anne-Marie

    Wasquehal, le 24 mars 2020

    ESPÉRANCE, c’est en grand que j’écris ton nom !!

    Nous vivons un moment que nous n’aurions jamais cru vivre ! Confinement total, et encore plus complet pour Moi. Nous sommes en guerre… complète contre le Covid 19. D’où vient-il ? où va-t-il ? Dieu, tu ne le sais peut-être même pas !

    Le mode de vie de chacun est en train de changer. Pour les familles, elles doivent s’organiser : cours des enfants, devoirs, loisirs, … parfois dans un espace restreint. Les parents combinent leurs horaires, ne sont pas profs, ni pions… et il y a différents niveaux.

    Les personnes seules essaient de s’occuper : télé, lecture, repas, sieste… mais les proches leur manquent… les travailleurs de la santé continuent au péril de leur vie, et les commerçants aussi… il faut bien se soigner et se nourrir !

    Des gens leur rendent hommage en les applaudissant chaque soir. J’apprends à demander encore plus… mais c’est dur !!! Je regarde la rue : personne ! Je n’ai jamais connu cela. Comme dit Loïc (mon neveu): « un point positif « la planète revit. On revoit les oiseaux, l’air est moins pollué…

    Ma prière change aussi : je pense aux gens qui angoissent, qui ont besoin de contact. ça m’arrive de dire « je n’ai pas le temps », c’est incroyable. Ce qui est bien : les jours rallongent, et nous avons du soleil. Je chante : « laisse entrer le soleil ».

    Aujourd’hui, je pense à Amélie (ma petite nièce) qui a 6 ans ! Elle aurait aimé le vivre avec ses copines. Hier, j’ai eu Baptiste… ce n’est pas un grand parleur, mais il m’a dit ce qu’il faisant. Hugo ne veut pas travailler.

    OUI, ESPÉRANCE en lettres VERTES Anne-Marie

    Un grand merci pour le coup de fil, car ce moment n’est pas facile… mais je pense encore plus aux pauvres que personne ne va voir. C’est vraiment chouette, ce que vous faites.

    Anne-Marie

  • La première fleur du printemps

     

    Ça y est, elle est née. Depuis 9 mois déjà, nous nous préparions à l’accueillir. Notre petite fille a jailli ce vendredi 20 mars au matin, à 1h40. Dans le silence de la nuit, alors que la plupart d’entre vous dormiez paisiblement (je vous rassure c’est aussi notre cas d’habitude) nous étions tous les deux plus qu’impatients à l’idée de découvrir quel visage avait notre amour réuni. Nous étions déjà émus lors de l’annonce de cette grossesse, mais permettre à la vie de jaillir est une Aventure merveilleuse.  L’accouchement s’est très bien passé avec un corps médical très à l’écoute et attentionné.

    Dieu nous fait don de cet enfant, Merci. C’est très doux de se découvrir Papa et Maman. Après 1 an et demi de mariage, on découvre tous les deux l’autre d’une autre manière.

    Notre petite joufflue est en très bonne santé. Ses sourires, éternuements, hoquets nous attendrissent et ne nous lassent pas. Nous sommes même impatients lorsque mademoiselle dort et qu’elle ne se réveille qu’au bout de 4h. Notre Thaïs nous a fait oublier l’agitation de dehors, et nos journées sont remplies. Il y a toujours des pépites dans nos quotidiens qu’il faut prendre le temps de voir. A défaut de pouvoir présenter Thaïs en face à nos familles, amis et proches, nous vivons intensément ces instants tous les trois. Ces instants de bonheur font la joie de notre foyer.

    Dans l’attente de vous retrouver en paroisse, nous vous partageons la joie simple de cette naissance qui remplit nos cœurs.

    Paul, Maëlys et Thaïs

  • Notre boîte à « Merveilles »

    Et si nous partagions nos merveilles, une chose étonnante, merveilleuse que nous avons vécue dans la journée ….

    Et si nous nous racontions comment nous vivons ce temps de confinement, les petits gestes de solidarité, de soin, posés çà et là, témoignages des plus fragiles ou de ceux qui sont à leur contact, ce qui a changé, notre rapport au temps, retour à l’essentiel, retour à Dieu ? ….

    Dans quelques semaines, quand la vie reprendra son rythme de rencontres avec les autres, nous pourrons relire ces joies et merveilles vécues ensemble, ces témoignages … Et nous pourrons nous poser cette question : « Comment Dieu était-il présent à nos côtés ? ».

    Adressez-nous à votre merveille du jour, un texte, un geste de solidarité, votre témoignage, …  Nous le mettrons en partage sur cette page/ LA BOITE A MERVEILLES paroissiale… 

    Découvrez les merveilles de la paroisse ci-dessous : 

2 commentaires

  1. bravo, c’est super ? Tu as raison il y a de quoi changer de comportement. A chaque malheur des bienfaits viennent compenser … pour ceux qui le veulent bien !

  2. monique tiberghien

    Merci Monsieur l’Abbé Devaux pour cet en tête lumière au bord de la nuit

Les commentaires sont fermés